#top-header .et-social-icons { float:right !important; } #top-header #et-info { width: 100%; }

Je suis parti vivre à l’étranger, j’étais content de ma décision jusqu’au moment où il a fallu réfléchir à mon appartement ! Le revendre ou le louer ??? J’ai pris la décision de le garder me disant que j’allais obtenir des rentes. Et en fait, j’ai surtout obtenu des migraines ! Je m’appelle Marc, j’ai 31 ans et je vis à Singapour depuis 1 an avec ma compagne. Jusqu’ici vous me direz que ma vie semble parfaite, je le pensais aussi…

Expérience 1 : la gestion depuis l’étranger

Notre joli deux pièces était loué à un ingénieur, jeune diplômé. Nous étions ravis, il s’apparentait au locataire idéal. Un beau parcours scolaire (oui nous avions pris le temps de parler avec lui), il venait d’être embauché dans une grosse société française, il était vraisemblablement plutôt casanier et surtout, il n’avait pas d’animal de compagnie ! Pas de chat, pas de chien, ni même de rat ou de lapin ! Bref, parfait ! C’est donc serein que nous sommes partis.
Le premier mois passe et je reçois mon premier loyer. Le deuxième aussi, et même le troisième ! Il était bon payeur, un soulagement de plus. C’est alors que fin novembre, 3h du matin, plongés en plein sommeil,  nous recevons un appel. Évidemment, il n’avait pas tenu compte du décalage horaire. Notre premier souci à gérer : panne de chauffage ! Début de la saison froide, il fait alors que 6 degrés dehors, et le chauffage ne marche plus dans  l’appartement.  Je lui dis que je m’en occupe dès mon réveil le lendemain. Bon, en fait, je ne peux pas vraiment m’en occuper au réveil, car il fait encore nuit à Paris à ce moment-là. Mais cela me permet de chercher un chauffagiste sur internet en attendant. Hop, 9h du matin, heure française, j’appelle le premier numéro qui me semblait correct mais personne ne me répond, je laisse un message. Puis je tente un autre numéro, puis un troisième. Quand enfin quelqu’un me répond, on me demande mes disponibilités et quand il peut passer. Aie, aie, aie ! Je n’avais pas demandé cela à mon locataire. J’appelle donc mon locataire qui me dit qu’il est disponible en fin de journée. Je rappelle le chauffagiste qui me dit qu’il n’a pas de place à ce créneau-là, qu’il ne peut que le lendemain soir. J’accepte le rendez-vous. Le lendemain soir mon locataire attend le réparateur, 1h puis 2h… puis finalement il arrive avec presque 2heures et demi de retard. Le plus important reste qu’il fallait que ce soit réparé ! Et ce le fût. Cependant, je n’avais pas pensé a demandé de devis, et la douloureuse comme on l’appelle, nous a vraiment fait mal !

Expérience 2 : La recherche de locataire

Bon je vous passe les détails sur le dégât des eaux du voisin de mon locataire et sur l’horreur de gérer tout cela, pour vous parler de la recherche de mon nouveau locataire. Mon locataire idéal devait rester minimum 1an, et finalement après 9 mois, il nous annonce son départ. Il souhaite s’installer avec sa copine ce que nous pouvons comprendre mais bon, pour nous commence le casse-tête  de la recherche de locataire. J’ai mon frère sur Paris donc je lui demande gentiment s’il ne pourrait faire les visites pour nous. Evidemment il accepte. Je commence alors à poster des annonces sur différents sites en mettant mon numéro de téléphone et mon mail. Je reçois des dizaines et des dizaines de coups de fil et de mails. Une horreur pour mon travail et ma nuit ! Parmi les mails je reçois évidement de nombreuses demandes pour louer sans visiter, pour payer en avance soit disant, en bref vous l’aurez compris, toutes les arnaques possibles. Je tente tant bien que mal de gérer les rendez-vous à distance pour mon frère pour le solliciter le moins possible. Mon frère est plutôt bon en profilage de personne, il se permet donc de me dire son ressenti sur tel ou tel candidat. Je lui fais confiance. Et demande les renseignements de 2 personnes. Je reçois leur « dossier », et en fait si les candidats étaient parfaits lors de la visite, l’un est sans emploi, sans garant, et malheureusement malgré mon bon cœur, je ne peux le lui louer, comment pourra-t-il payer ? Le deuxième est étudiant sans revenu et ses garants sont faibles… Zut pourquoi a-t-il fallu que mon locataire idéal s’en aille ? Si le cœur voudrait aider cet étudiant, la raison me dit que non. Je repars alors pour de nouvelles annonces et j’organise de nouvelles visites avec mon frère. Hourra, finalement après l’inspection de nombreux dossiers l’un nous convient et nous lui louons ! Il nous aura fallu presque 3 semaines pour le relouer, par conséquent nous n’avons pas eu de loyer pendant ce temps-là, et j’ai dû embêter mon frère pour les visites et pour organiser les états des lieux.

Vous comprendrez qu’après cette année difficile nous avons décidé de donner la gestion à une agence. Fini les problèmes, fini les soucis de rendez-vous. Nous recevons nos  relevés de gérance à la fin de chaque mois et le loyer en début de mois ! Bref nous pouvons enfin profiter pleinement de notre vie d’expatrié !

Témoignage recueilli par Expat-Gestion, société de gestion locative spécialiste des propriétaires expatriés. Si vous souhaitez des renseignements sur la gestion locative de votre bien, l’optimisation de votre loyer ou la relocation de votre bien, contactez-les : [email protected]